Journée de sensibilisation sur l’acte de construire collectivement à Mayotte

[Rendez-vous]

JOURNÉE DE SENSIBILISATION SUR L’ACTE DE CONSTRUIRE COLLECTIVEMENT

Samedi 20 août à la MJC de Chiconi

Cet été la permanence de la Preuve par 7 à Chiconi cherche à réveiller les traditions locales et éveiller l’imaginaire collectif autour du programme des « Vacances Bé » !

Le samedi 20 août prochain, un temps fort culturel aura lieu à la MJC de Chiconi dans le cadre de la permanence. Durant cette journée, plusieurs actions seront menées avec une thématique commune : les récits autour de l’acte de construire collectivement.

 

  • Une exposition des productions du programme Vacances Bé réalisées par les enfants de Chiconi avec des artisans locaux.
  • Un atelier de fabrication d’objets à partir de la coco se déroulera dans la matinée et en début d’après-midi (ouvert à tous les curieux).
  • Une présentation de ce qu’il s’est fait pendant la seconde phase de la permanence de la Preuve par 7 et plus largement sur l’avenir du quartier culturel et artistique.
  • Un dispositif de déambulation thématique sera mis en place pour valoriser des récits-rencontres autour de l’acte de construire ensemble à Chiconi avec des habitants et fundis.
  • Un témoignage sur le mouvement de la jeunesse associative à Chiconi.
  • Un concert des artistes de Chiconi.
  • Une projection du film « L’atelier du forgeron ».

 

« Faire autrement » – du 22 au 25 septembre

[Rendez-vous]

« FAIRE AUTREMENT »

Du 22 au 25 septembre – Familistère de Guise

Nouvelle biennale internationale dédiée aux expériences citoyennes et innovantes, pour démontrer qu’il est possible de concrètement vivre autrement nos vies, de manière plus harmonieuse et plus écologique.

Citoyennes et citoyens ont décidé de passer concrètement à l’action pour penser et créer cet autre monde, un monde fait de solidarité, d’intelligence et de partage. Car l’urgence climatique, la préservation de la biodiversité, le besoin de justice sociale et la régénération de nos démocraties sont au cœur des sujets qui brûlent l’époque. C’est ainsi que la biennale « Faire Autrement » met en valeur ces femmes et ces hommes novateurs, au sein de leurs entreprises, leurs associations, dans les tiers-lieux, au sein des collectivités, dans nos campagnes et nos quartiers, ces lieux qui expérimentent et qui incarnent ce travail d’éclaireur réalisé et qui nous proposent des chemins concrets.

6 thématiques majeures à retrouver dans les ateliers, les conférences sur le magnifique site du Familistère, ce haut lieu de l’utopie sociale. Plus de 100 expériences citoyennes, 60 ateliers, 40 conférences débats,  36 heures de projections, 8 spectacles, un banquet républicain et pour terminer, un grand bal populaire !

Ainsi seront débattus :

  • Comment peut-on envisager plus de participation, de contributions citoyennes dans les prises de décision de nos organisations, de nos sociétés ?
  • Comment faire en sorte que tout ce qui touche et va dans notre corps l’aide à mieux être, à mieux vivre ?
  • Son quartier, son village, son territoire ? Dans quel paysage et environnement souhaite t-on habiter?
  • Comment nos déplacements ou ceux des marchandises peuvent-ils le moins impacter notre environnement ?
  • Comment pourrait-on limiter l’impact de toute la chaîne de la fabrication à la consommation de biens et de services ?
  • Comment intéresser le plus grand nombre à apprendre pour créer, créer pour apprendre, mais aussi acquérir des savoirs et des compétences adaptées aux enjeux des transitions tout en permettant à toutes les générations de s’emparer de ces sujets ?

Plus d’informations et inscriptions sur : www.faire-autrement.org

Journées Nationales de l’Architecture

[Rendez-vous]

JOURNÉES NATIONALES DE L’ARCHITECTURE À GENNEVILLIERS 
Annonce de la réouverture prochaine de la Halle des Grésillons
Lancement de « L’École du Terrain », centre de ressources et de documentations de la Preuve par 7

Événement inscrit dans un programme de festivités porté par la Ville de Gennevilliers en partenariat avec le Théâtre de Gennevilliers, Paris Sud Aménagement et la Preuve par 7.

SAMEDI 15 OCTOBRE
Halle des Grésillons – Place Indira Gandhi – 92230 Gennevilliers 
RDV à 9h30

Liste des intervenantEs (à confirmer) : 

Patrice Leclerc (Maire de Gennevilliers), Daniel Jeanneteau (Directeur du T2G-Théâtre de Gennevilliers), Laurent Hottiaux (Préfet des Hauts-de-Seine), Willem Pauwels et Sara Caradec (Directeur et Cheffe de projet, Paris Sud Aménagement, maitre d’ouvrage délégué), Loïc Julienne (Agence Construire), Phillipe Hivert (Bâtiss, bureau d’étude en prévention Incendie), Simon Laisney et Camille Offret (Directeur et chargée de projet, Plateau Urbain), Patrick Bouchain, Laura Petibon et Caroline Niémant (président d’honneur, co-directrice et secrétaire générale de la Preuve par 7)… 
En présence d’Aurélie Cousi, directrice, adjointe au directeur général des Patrimoines et de l’Architecture, chargée de l’Architecture au Ministère de la Culture et Stéphanie Dupuy-Lyon, directrice générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature au Ministère de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires (sous réserve)

Annonce de la réouverture prochaine de la Halle des Grésillons 

 Comment rouvrir un patrimoine vacant sans en figer sa destination, afin que son appropriation par le tissu local en définisse progressivement la programmation ?

Au sud de la Ville de Gennevilliers, la halle des Grésillons est une ancienne halle de marché au coeur d’un ensemble remarquable de l’architecture du 20ème siècle conçu par Claude Vasconi, qui regroupe des logements sociaux, le T2G-Théâtre de Gennevilliers, un marché et la place Indira Gandhi. Fermée depuis 2004 pour des questions réglementaires et en raison de la complexité de sa remise en usages, elle rouvrira au premier trimestre 2023 après quatre années d’un travail collaboratif. Cette rencontre donnera la parole aux personnes qui ont contribué à cette réouverture, pour en retracer le déroulé, en révéler les moments clés. Mais aussi explorer les blocages culturels, juridiques et techniques rencontrés, et rendre appropriable par d’autres la méthode employée. Cela sera surtout l’occasion d’annoncer localement la réouverture d’une maison des projets – une permanence territoriale portée par Paris Sud Aménagement et le lancement prochain d’un appel à manifestation d’intérêt par Plateau Urbain, permettant l’occupation de la halle par des activités relevant de l’économie sociale et solidaire. 

Lancement de L’École du Terrain, centre de ressources porté par la Preuve par 7

L’École du terrain : outils et ressources pour l’expérimentation architecturale, urbaine et paysagère

L’École du Terrain est une plateforme qui réunit et explore de manière non exhaustive des projets et des démarches singulières, qui ont permis, par l’expérimentation, la mise en œuvre de nouvelles manières de faire en architecture, urbanisme et paysage. Chacun de ces projets s’ancre dans son territoire pour répondre à des problématiques sociétales contemporaines, et pour contribuer à leur meilleure habitabilité. Ainsi, ces projets s’élaborent à partir des besoins et des ressources matérielles et immatérielles locales. Par la mise en œuvre d’un urbanisme vivrier et partagé, ils valorisent le déjà-là, le patrimoine bâti et naturel, structurent et maillent le territoire. Ils portent l’ambition profonde de réactiver nos démocraties locales, grâce à l’alliance d’acteur.ices autour d’un intérêt commun. ConfrontéEs aux cadres normés de l’exercice, ces acteur.ices doivent les interpréter, les (a)ménager et les mettre à l’épreuve. Faisant l’hypothèse que ces multiples laboratoires en actes créent des précédents et font jurisprudence, l’École du terrain veut contribuer à l’essaimage de ces démarches et à la transformation des cadres – culturels, économiques, administratifs, réglementaires – pour donner voix à des pratiques jusque-là en marge.

Il s’agit désormais de prendre acte de ces pas de côté, de transmettre les récits de ces expérimentations mais aussi les outils techniques et juridiques, afin de tirer des enseignements pour le passage à d’autres échelles, et ainsi les inscrire dans les pratiques et dans le droit. 

Pré-programme (à confirmer) : 

  • 10h : mot d’introduction par Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers
  • 10h-12h  :
    • Récit de la réouverture de la halle : plateau radio organisé par le centre de ressources de la Preuve par 7 et la radio Cause Commune
    • Lancement de « L’École du terrain » centre de ressources porté par la Preuve par 7
  • 12h : Repas commun et convivial
  • Tout au long de la journée :
    • Interventions culturelles, sportives, pédagogiques portées par la Ville de Gennevilliers : valorisation des dynamiques citoyennes et de la jeunesse locale autour de l’histoire et la mémoire de la Halle et du quartier des Grésillons.
    • Actions portées par la permanence territoriale de Paris Sud Aménagement : inauguration de la nouvelle permanence – maison des projets, réactivant le travail de terrain et de mobilisation citoyenne : test d’usages dans la Halle et/ou place Indira Gandhi, communication autour de l’appel à manifestation d’intérêt pour l’occupation du bâtiment…

Réservation conseillée : contact@lapreuvepar7.fr 

Lancement du Laboratoire des Délaissés

[Rendez-vous]

Programme de cours communs entre la Chaire de Philosophie à l’Hôpital et la Preuve par 7

JEUDI 15 SEPTEMBRE 

Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) – Amphithéâtre Abbé Grégoire
RDV à 9h30
292 rue Saint-Martin – 75003 Paris

IntervantEs :

Cynthia Fleury-Perkins (philosophe et psychanalyste, Chaire de Philosophie à l’Hôpital), Patrick Bouchain (architecte et urbaniste, fondateur et président d’honneur de la Preuve par 7), Erwan Godet (éducateur sportif), Philippe Le Ferrand, (psychiatre et coordinateur de l’équipe mobile précarité psychiatre CHGR Rennes), Sophie Ricard (architecte, urbaniste et co-directrice de la Preuve par 7), Édith Hallauer (enseignante chercheuse, la Preuve par 7).

Comment ménager les territoires et les formes de vie qui les habitent ? Occuper ces espaces peut-il permettre de réinventer le commun ?

Le Laboratoire des Délaissés est un programme de recherche en actes, porté par la Chaire de Philosophie à l’Hôpital et la démarche de La Preuve par 7, dont l’enjeu est de questionner la notion de soin et d’attention en urbanisme, architecture et paysage, entendue au sens large. Inspiré par l’éthique du care, il pose comme hypothèse que les innombrables délaissés – humains, paysagers, construits ou non – dans et avec lesquels nous vivons ont des enseignements à nous offrir et des défis à nous tendre, si nous prenons le temps de les comprendre. Nous prendrons donc ce temps d’écoute et de dialogue, pour repenser ensemble ce que pourraient être les manières de ménager nos territoires et les formes de vie qui les habitent. Nous tenterons de démontrer qu’occuper ces espaces-temps et ces espaces construits permet de réinventer le commun.

Programme : 

* 9h30 : Accueil
* 9h45 : Présentation de la Preuve par 7
* 10h : Conversation entre Cynthia Fleury et Patrick Bouchain
* 11h : Présentation du Laboratoire des délaissés par Édith Hallauer et Sophie Ricard : Le cas de l’Hôtel Pasteur ou l’Université Foraine à Rennes avec Erwan Godet et Philippe Le Ferrand
* 12h : Présentation du programme de cours et échanges
* 12h30 : Apéro/déjeuner sur place

Inscription : https://chaire-philo.fr/calendrier/le-laboratoire-des-delaisses/

 

 

 

 

 

Podcast – Patrick Bouchain – Les voix de l’art citoyen

[A écouter]

Dans le cadre du « Prix Artiste citoyen engagé » que lui a décerné la Fondation Daniel et Nina Carasso en 2019, Patrick Bouchain, fondateur et président d’honneur de la Preuve par 7, s’entretient avec Mélanie Bouteloup, responsable des expositions aux Beaux-Arts de Paris.

Cet entretien fait suite à leur collaboration dans le cadre du « Grand Voyage », périple urbain et fluvial co-organisé par la Preuve par 7, Le Plus Petit Cirque du Monde et le T2G Théâtre de Gennevilliers, en partenariat avec les Mairie de Bagneux et de Gennevilliers et le soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso, une traversée inédite de la banlieue parisienne pour en révéler les richesses et les jeunesses.

Patrick Bouchain – La cabane de chantier