La commune de banlieue

Goussainville

Partager le local

© R.E.R janvier 2019

L’association R.E.R. (Réseau d’Echanges et de Restauration), menée par Fatima Idhammou, s’était installée dans les anciennes cuisines centrales de Goussainville. En mêlant formation et espaces productifs partagés, comment tisser des liens économiques et sociaux à partir de l’alimentation durable ?
Fin 2021, la Ville récupère la cuisine centrale pour « construire un parking », mais l’association R.E.R poursuit son travail dans le restaurant 19:59 en gare de Sarcelles.  

© Preuve par 7

© Association RER, décembre 2019

© Association RER, octobre 2018

© Association RER, octobre 2018

© Association RER, octobre 2018

© Association RER, octobre 2018

© Association RER, octobre 2018

A Goussainville, commune de 30 000 habitants à la limite de l’agglomération parisienne et des plaines agricoles du pays de France, dans l’immédiate proximité de l’aéroport Charles-de-Gaulle, l’occupant de la cuisine centrale a quitté les locaux en 2016. Dans une ville à la fois connectée aux flux internationaux et métropolitains et aux revenus modestes, où une personne sur cinq n’a pas la nationalité française, barrière à l’insertion économique et à l’emploi, comment faire se rencontrer des réseaux mondialisés qui s’ignorent ? Comment valoriser les ressources agricoles autant qu’humaines d’un territoire productif ?

L’association Réseau d’Echanges et de Restauration a investi les lieux fin 2018, avec pour objectif de former des salariées en insertion en cuisine, et de développer de nouveaux usages du lieu : coworking, foodlab, espace de rencontres et de réflexion… Elle s’apprêtait alors à ouvrir un point de distribution à la gare voisine de Sarcelles, où passent 30 000 voyageurs par jour.

Une permanence s’installe sur place pour contribuer à l’ouverture de la cuisine sur son quartier et sa ville et à la réflexion sur la pratique du lieu, d’un point de vue technique, mais aussi en fonction de l’évolution de ses usages. La renaissance de cette cuisine fait converger ainsi l’ambition de l’association avec la nouvelle réalité du territoire. Grâce à la confiance de la ville de Goussainville et de l’agglomération Roissy Pays de France, l’association réinvente l’idée même des grands ensembles en faisant du grand, ensemble. GRAND car la cuisine municipale de 1000m2 permet de produire des milliers de plats par jour pour le territoire et d’accueillir de nombreux entrepreneurs. ENSEMBLE car la cuisine fédère de nombreux acteurs publics, privés et associatifs et elle s’inscrit dans une chaîne ambitieuse et vertueuse de l’alimentation locale.

Pour ce faire, l’association applique largement le principe des circuits-courts : sur l’alimentation (approvisionnement et distribution), sur l’emploi (chantiers d’insertion et formation), en faisant appel aux compétences des artisans locaux pour les travaux. Ce lieu a été construit et adapté collectivement, avec les salarié.e.s, les usager.e.s et les bénévoles, grâce à une double permanence, territoriale et architecturale.

Titulaire d’une convention d’occupation temporaire tripartite signée avec la Ville de Goussainville et l’agglomération Roissy Pays de France jusqu’en décembre 2020, l’association R.E.R souhaitait pérenniser cette occupation grâce à un bail emphytéotique et une structuration en coopérative pour faire de cette cuisine un commun. Fin 2021, le maire met fin à la convention d’occupation pour récupérer la cuisine centrale pour « construire un parking ». Cette décision d’un autre temps vient mettre un terme à l’expérimentation d’une programmation progressive et collective sur un équipement industriel et renforce la pertinence d’imaginer des modalités d’occupation plus pérennes pour ces projets d’intérêts collectif.

Goussainville dans la Plaine de France

Département : Val d’Oise
Habitants : 30 000
Acteurs au démarrage : association R.E.R., Communauté d’agglomération Roissy Pays de France, Ville de Goussainville
Thématiques : Alimentation durable / Insertion économique / Santé

Ressources

 documents, archives et textes

Bilan de Goussainville

 

Découvrir les autres projets

Bagneux

La colline des Mathurins

Gennevilliers

La première boucle de la Seine