Séminaire « Métamorphoses et devenirs des lieux-tiers » #3

Séminaire « Métamorphoses et devenirs des lieux-tiers » #3

Séminaire « Métamorphoses et devenirs des lieux tiers ». #3 – Patrick Bouchain et Gilles Clément

4 décembre 2019

« ‘Qu’est-ce que le Tiers paysage ? – Tout. Qu’a-t-il fait jusqu’à présent ? – Rien. Qu’aspire-t-il à devenir ? – Quelque chose.’ C’est ainsi que Gilles Clément nous invite à penser, dans le manifeste du Tiers paysage, les « fragments indécidés du jardin planétaire », c’est-à-dire les « marges », les « espaces indécis », les « friches », « l’ensemble des lieux délaissés par l’homme », des bribes de paysage qui constituent des territoires de refuge à la diversité.

La séance du mercredi 4 décembre a pour objet de continuer à filer cette métaphore et à confronter cette idée du Tiers paysage comme lieu d’invention d’une alternative politique.

Comment la notion de tiers paysage peut-elle nous éclairer sur les délaissés urbains dans lequel naissent et croissent les lieux tiers ? Comment ériger la nécessité biologique du Tiers paysage défendue par Gilles Clément en nécessité politique, dont les lieux tiers, objet du séminaire, semblent de plus en plus investis ?

Laisser ce qui est déjà-là s’exprimer, ouvrir la programmation, révéler la marge…, comment dans la production de la ville, œuvrer pour la conservation de lieux indécidés et non programmés ? Patrick Bouchain donne dans son travail une place centrale au déjà-là, et lui permet de croître. Il explore les possibilités de renouvellement des lieux, en partant de notre capacité d’action collective.»

→ Extrait du texte de présentation de l’événement par Mains d’Œuvres

par Patrick Bouchain et Gilles Clément | Métamorphoses et devenirs des lieux tiers

Séminaire « Métamorphoses et devenirs des lieux-tiers » #3

Interview de Patrick Bouchain, Grand Prix de l’Urbanisme 2019

Interview de Patrick Bouchain, Grand Prix de l’Urbanisme 2019 – par Ariella Masboungi

Décembre 2019

Cette interview de Patrick Bouchain, architecte et scénographe urbain, grand prix de l’urbanisme 2019, met en lumière plusieurs thèmes propres à la démarche de Patrick Bouchain. La question des échelles est traitée, mais également celle du commun et du politique. L’architecte nous fait également part de sa volonté de créer une grande école sur la ville afin d’inventer quelque chose de nouveau qui permettrait d’assurer la durabilité de la vie sociale et collective dans nos sociétés actuelles…

 

par La Preuve par 7 | Interview Patrick Bouchain Grand Prix de l'Urbanisme

Séminaire « Métamorphoses et devenirs des lieux-tiers » #3

Grand Prix de l’Urbanisme

Grand Prix de l’Urbanisme – Le Moniteur

Décembre 2019

À l’occasion du Grand Prix de L’Urbanisme remporté par Patrick Bouchain, Le Moniteur est venu à ça rencontre, mais aussi à celle de la Preuve par 7.

Dans un premier Article, Le Moniteur résume la démarche de la Preuve par 7 en soulignant l’incertitude intrinsèque à la recherche d’expérimentations multiscalaires. Puis, une Interview de Patrick Bouchain a été l’occasion de revenir sur le parcours de ce dernier mais aussi de parler de la démarche menée par la Preuve par 7 et sa plus value par rapport à ses projets personnels passés.

Séminaire « Métamorphoses et devenirs des lieux-tiers » #3

Quelle occupation prochaine de la Halle des Grésillons ?

Quelle occupation prochaine de la Halle des Grésillons ? – article du GenMag

Janvier 2020

À l’occasion de la Réunion Publique tenue le 29 Novembre 2019, le Gennevilliers Magazine a cherché à visibiliser la démarche de la Preuve par 7 et les débats qui s’étaient tenus en vue de la définition de l’occupation future pour la Halle des Grésillons afin de répondre à l’objectif commun de faire de la Halle et de ses environs un lieu de vie porté et animé par les habitants.

Pour lire l’intégralité de ce cours article rendez-vous ICI !

Pour accéder à l’intégralité du GenMag Numéro 309 de Janvier 2020 rendez-vous ICI !

Séminaire « Métamorphoses et devenirs des lieux-tiers » #3

La proximité est indéniablement devenue rassurante, appréhendable

La proximité est indéniablement devenue rassurante, appréhendable – News Tank Cities

Janvier 2019

« La question de la place de chacune et de chacun au sein d’une société, dans un territoire et plus largement du sentiment d’appartenance à une communauté unique ou fragmentée est posée. […] Une chose est certaine : opposer les uns aux autres, jouer la provocation pour asseoir une autorité ou pour fédérer ceux auxquels on s’adresse plus prioritairement au risque de laisser les autres dans leur posture, a, ces dernières années, toujours entraîné une réaction immédiate et parfois violente. Une autre approche ne devrait-elle pas, dès lors, partir de ce qui rassemble, de ce que l’on peut appeler le commun, en prenant pour point d’ancrage des projets de territoire, quelle que soit leur échelle. »

Vous trouverez l’article complet de Patrick Bouchain et Sophie Léron → ici