Dans 15 ans, le quartier des Groues d’Orléans sera méconnaissable

Dans 15 ans, le quartier des Groues d’Orléans sera méconnaissable

Dans quinze ans, le quartier des Groues sera méconnaissable – La république du Centre

Avril 2019

Sous l’expertise de Patrick Bouchain, architecte émérite mis à l’honneur à la Biennale de l’architecture l’an passé, le quartier des Groues s’apprête à vivre plusieurs années de mutation afin de devenir un quartier vivant de la métropole d’Orléans, écrit avec l’impulsion des habitants. Ce projet affilié à la démarche nationale de la Preuve par 7, espère, changer le visage de ce quartier mais aussi celui de l’aménagement dans son ensemble grâce à deux outils majeurs : la programmation ouverte et la permanence territoriale. 

Retrouvez l’intégralité de l’article ICI

 

Dans 15 ans, le quartier des Groues d’Orléans sera méconnaissable

Habiter en construisant, construire en habitant

Habiter en construisant, construire en habitant – Edith Hallauer

2015

« Cet article interroge, au prisme des alterpolitiques urbaines, des démarches singulières voyant des architectes habiter sur le lieu même du projet urbain qu’ils ont en charge de réhabiliter. Ni tout à fait à l’initiative des municipalités, ni réellement issues d’une mobilisation sociétale, ces démarches se situent précisément dans l’interaction complexe entre refus de stratégies entrepreneuriales modélisées, soutien à des populations urbaines défavorisées, et ouverture des politiques urbaines à l’expérimentation. À l’opposé des médiatisées « résidences d’architectes », ces « architectes en résidence » transforment la figure démiurgique du concepteur en simple habitant de quartiers en rénovation. C’est principalement à travers l’étude de l’expérience de l’agence Construire à Boulogne-sur-Mer (2010-2013), concernant une rénovation en participation de soixante maisons de rue habitées, que l’auteur tente de relever les balises conceptuelles de ce que ces acteurs appellent la « permanence architecturale ». Après la contextualisation de cette démarche s’inscrivant à la fois dans l’histoire de la réhabilitation du logement en France et celle de la démocratisation culturelle, les sources, définitions et enjeux de cette notion sont étudiés à l’aune de démarches artistiques à l’histoire plus ancienne. Face à d’autres expériences comparables, l’enjeu d’une éventuelle institutionnalisation de ces pratiques émergentes est ensuite soulevé. Cependant, la fragilité de ces initiatives à très petites échelles témoigne de leur dépendance à l’égard des contextes et des acteurs ultralocaux, freinant leur normativité. »

Découvrez l’article ici

Dans 15 ans, le quartier des Groues d’Orléans sera méconnaissable

Avant l’architecture, une programmation habitée

Avant l’architecture, une programmation habitée – PUCA

2019

« Que faire d’un vide laissé par la démolition de tours de logements sociaux et d’un centre commercial après les interventions de l’ANRU ? A cette question posée par la ville de Clermont-Ferrand, Patrick Bouchain et Loïc Julienne proposent une autre manière de travailler sur l’espace urbain en installant une Université Foraine : une permanence de deux architectes qui vivent et travaillent sur place et invitent l’ensemble de la population (habitants, services municipaux, élus, associations, étudiants, etc.) à construire des réponses.

Ce récit d’expérience écrit à quatre mains par ces deux architectes, avec la complicité de Mireille Gansel, revient sur le quotidien, les expériences et questionnements, moments de grâce et de doutes liés à cette pratique singulière d’architecte. Installé pendant 3 ans à la Gauthière, quartier populaire de Clermont-Ferrand, ce laboratoire d’urbanisme participatif a décliné ses actions au gré d’envies habitantes, de rencontres et d’analyses du territoire. Il a contribué à la définition et à la réalisation d’aménagements paysagers, à l’élaboration d’un programme architectural et à la création de nouveaux liens sociaux. »

Pour lire l’ouvrage complet c’est par là : Avant l’architecture, une programmation habitée

Dans 15 ans, le quartier des Groues d’Orléans sera méconnaissable

Notre Atelier Commun

Notre Atelier Commun

Brochure 2018

L’association Notre Atelier Commun a été créé en 1999 par Patrick Bouchain, constructeur et scénographe, pour répondre à une commande de la Mission mécénat et Action culturelle de la Caisse des Dépôts et Consignations : «La Forêt des Délaissés ». Depuis sa création, Notre Atelier Commun mène des projets liés au paysage, à l’architecture et à la ville, qui questionnent la dimension sociale, culturelle et environnementale de l’acte de construire. Autour d’une équipe d’architectes, d’élus, d’artistes, d’usagers, etc… L’atelier s’est fixé pour mission la recherche, la transmission et l’accompagnement de projets. Aujourd’hui, Notre Atelier Commun porte le projet de la Preuve par 7 avec Plateau Urbain et l’agence Palabres.

La brochure présente les projets développés par l’association entre 1999 et 2018.

Dans 15 ans, le quartier des Groues d’Orléans sera méconnaissable

La Permanence Architecturale

La Permanence Architecturale

Octobre 2015

« Les pages qui suivent retracent la journée du 16 octobre 2015. Ce jour-là, au Point Ha^t, lieu de création urbaine à Saint-Pierre-des-Corps, une centaine de personnes se sont retrouvées pour échanger sur ce qu’elles nomment elles-mêmes des expériences de «permanences architecturales ». Une notion quelque peu floue, ouverte, mais indubitablement associée à une forme de pratique : celle des membres de l’agence Construire, portée par Patrick Bouchain et Loïc Julienne. […] On ne trouvera pas ici de méthode toute faite, de boîte à outils prête à l’emploi, de protocole scientifique de recherche-action. Ni même une définition précise et arrêtée de cette fameuse «permanence architecturale ». Tenter de la définir risquerait à coup sûr de la réduire, de l’uniformiser, de la contenir dans des cadres qu’elle tente constamment de faire exploser. Non, ici, c’est une réunion de famille qui se tient. »

Retrouvez ici les Actes de la Permanence Architecturale complets.